Focus_Headsup_large

PLEINS FEUX SUR LES CONVERSIONS DE LIGNE

Les producteurs de boissons doivent toujours garder une longueur d’avance face à la concurrence effrénée et à l’évolution incessante des demandes des consommateurs. La conversion de ligne est l’une des solutions qu’ils peuvent envisager.

Lorsque le liquide, l'emballage primaire ou le suremballage d'un produit (ou les trois à la fois) est modifié, la ligne doit faire l'objet de réglages adaptés. C'est ce qu'on appelle une conversion de ligne, parfois appelée « conversion d'emballage ». Laurent Charrier, Tooling Product Manager chez Sidel, évoque la valeur et les pièges des conversions de ligne, qui ont pour vocation de suivre la rapide évolution de la demande des consommateurs.

Pourquoi les producteurs procèdent-ils à des conversions de ligne ?
Il y a trois raisons possibles : le lancement de nouvelles boissons sur le marché, le changement d'emballage à des fins marketing sur une même boisson - nouvelle capacité, nouvelle forme ou design dédié à un événement spécial, ou enfin la volonté d'économiser des ressources, notamment via l'allègement.

Quels sont les principaux facteurs à prendre en compte lorsque l'on envisage une conversion de ligne ?
L'objectif du projet doit être clairement défini dès le début entre le producteur et le fournisseur. Chez Sidel, nous commençons toujours par établir un cahier des charges précis qui peut être développé durant la première phase du projet pour atteindre les objectifs souhaités par le producteur.

C'est là qu'intervient l'excellence en ingénierie, synonyme de qualité de la ligne et de connaissances du personnel impliqué. Pour réussir une conversion de ligne, vous devez comprendre le mode de fonctionnement de toute la ligne afin de réaliser les modifications nécessaires aux bonnes performances et à la fiabilité de tous les équipements. Une conversion réussie doit assurer au moins la même qualité de production que la ligne d'origine, voire une qualité supérieure dans certains cas.

L'un des principaux éléments de base est la qualité des nouvelles pièces fournies. Une conversion de ligne nécessite des pièces personnalisées très précises, ainsi que des réglages adéquats et des tolérances conformes au cahier des charges technique. Chaque pièce en contact avec la bouteille ou la préforme doit être étalonnée : moules, alimentation des préformes, bras de transfert, plateformes des étiqueteuses ou butée du palettiseur. Et la précision dont on
parle ici va bien au-delà du simple millimètre. Les programmes des machines doivent aussi être rigoureusement adaptés.

Bien que parfois moins coûteuses à l'achat, les pièces génériques n'offrent souvent pas la même garantie de fiabilité ou de qualité à long terme. Elles peuvent donc entraîner des coûts cachés
durant la phase de démarrage, et affecter le rendement de la ligne - ou pire encore, la qualité du produit.
 
Comment faites-vous pour réaliser rapidement des projets aussi complexes que les conversions  de ligne et raccourcir ainsi le délai de commercialisation des produits ?
Je pense sincèrement que pour réussir, il faut en priorité exploiter les relations déjà établies avec le fournisseur des équipements de la ligne, car ce dernier a une bonne compréhension de la
boisson du producteur, des équipements et de la production au quotidien. Il est également primordial de disposer d'une équipe de gestion de projet solide: elle doit savoir adopter une démarche globale sur tout le processus et concevoir la solution adaptée tout en veillant à limiter l'impact sur la production lors de la mise en oeuvre.

Chez Sidel, lorsqu'un client change d'emballage, nos Centres Packaging & Tooling proposent des services de gestion de projet locale. Ces experts ultracompétents travaillent à proximité des
clients tout en bénéficiant de l'expertise mondiale de Sidel en ingénierie et en emballage.

Ils savent que dans le cadre d'une stratégie de lancement, il est impératif que le nouveau produit soit commercialisé dans les temps, notamment pour un grand événement spécifique. Si l'on manque une période commerciale, c'est le chiffre d'affaires de toute l'année, voire plus encore, qui peut s'en trouver affecté. Un retard n'est tout simplement pas envisageable si vous lancez un produit dans le cadre d'une Coupe du Monde ou des Jeux Olympiques !

Dans quelle mesure la question de la sécurité du produit a-t-elle un impact sur une conversion de ligne ? 
Vous devez en priorité veiller à la sécurité du produit, tant au cours de la production dans l'usine que sur l'ensemble de la chaîne logistique. Il faut donc respecter les normes d'hygiène, de traçabilité et de sécurité les plus élevées. Il est indispensable de bien comprendre les interactions complexes entre le liquide et l'emballage sur toute la chaîne logistique, tout en tenant compte des différentes conditions de stockage, y compris les différences de température et de mode de transport : dans le cas contraire, c'est le produit et la marque qui risquent d'en faire les frais. En d'autres termes, lorsque vous convertissez la ligne, vous devez veiller à ce que l'intégrité du nouveau produit ou de la nouvelle bouteille soit assurée sur toute la chaîne logistique. Il est essentiel d'avoir un partenaire qui connaît et maîtrise l'excellence en ingénierie, comme nous l'avons déjà évoqué, ainsi que l'interaction produit-emballage. Il est également utile d'impliquer le partenaire en amont du processus.

Lors de la phase de conception ?
Oui, très souvent. Par exemple, les équipes d'experts du packaging de Sidel collaborent avec les équipes techniques de nos clients pour concevoir, tester et valider tout nouvel emballage pour l'ensemble de leurs chaînes logistiques avant le lancement de la production industrielle. Si des ajustements doivent être apportés au design, le client en est informé et peut effectuer les modifications nécessaires avant le début d'une production importante. Pour les projets d'allègement, il est primordial de protéger l'intégrité de la bouteille et la valeur de marque.

L'allègement devient-il un moteur de croissance pour les conversions de ligne ?
Tout à fait ! Nous constatons que les producteurs de boissons cherchent de plus en plus à équilibrer les dépenses d'investissement et de fonctionnement - l'économie des ressources est donc une priorité phare. Comme les matières premières représentent 70 à 80 % du prix d'une bouteille, l'allègement des préformes et des bouchons, notamment grâce aux cols courts, peut être synonyme d'économies substantielles. En outre, ces atouts peuvent être à l'origine
d'un rapide retour sur investissement et d'une empreinte carbone réduite. Mais ces résultats sont impossibles à obtenir si la qualité ou l'intégrité du produit est compromise.

Comment veillez-vous à préserver la qualité et l'intégrité du produit ?
Chez Sidel, quel que soit le projet, nous nous engageons sur les résultats et notre service ne se limite pas à l'installation ou à la conversion de ligne. Outre le design de la bouteille et la conversion de ligne pour le nouvel emballage, nous pouvons aussi prendre en charge le suivi du projet. Nous effectuons des essais de production et des analyses finales de contrôle qualité pour obtenir la qualité de bouteille et le rendement de ligne souhaités à long terme.

En d'autres termes, nous mettons tout en oeuvre pour veiller au respect du cahier des charges du client dès le premier jour, mais aussi à long terme.

Quels autres bénéfices les producteurs peuvent-ils tirer des conversions de ligne ?
Toute intervention sur la ligne offre aussi l'opportunité d'intégrer les toutes dernières innovations sur les anciens équipements, en vue notamment de réaliser des économies d'énergie ou
d'accélérer les changements de format. Ces bénéfices peuvent surclasser les raisons qui sont à l'origine de la conversion de ligne et que nous avons mentionnées précédemment, comme un nouveau produit ou l'allègement des préformes.

Chez Sidel, nous proposons par exemple toute une gamme d'options et améliorations qui peuvent renforcer la flexibilité d'une ligne pour produire des formats d'emballage multiples, réduire la consommation d'énergie ou diminuer le temps de maintenance. Nous fournissons également des Eco Solutions pour aider nos clients à atteindre leurs objectifs écologiques. Il n'est pas toujours évident d'arrêter une ligne et d'installer ces améliorations pour profiter de ces avantages. Une conversion de ligne prévue en amont offre néanmoins l'occasion de profiter des toutes dernières technologies sur tous les aspects de la ligne.

Dans le même esprit, il est possible de réaliser des audits de ligne pour identifier les engorgements et les pertes d'efficacité. Un audit permet de savoir quelles remises en état potentielles réaliser pour améliorer les performances d'une ligne en termes de rendement ou de coût total de possession. Le lancement d'un nouveau produit offre aussi l'occasion de bénéficier d'une nouvelle technologie de design de bouteille. Sidel a lancé par exemple un nouveau design de fond de bouteille appelé Sidel StarLite, qui allège les bouteilles tout en augmentant leur résistance aux déformations. Si vous convertissez une ligne pour utiliser ce fond sur votre nouveau produit, les bouteilles seront plus nombreuses à garder un aspect uniforme sur toute la chaîne logistique et à rester attrayantes pour le client.

Si vous deviez vous exprimer en une dizaine de mots seulement, que recommanderiez-vous à 
quelqu'un qui envisage une conversion de ligne ?
Choisissez un partenaire connu à la fois pour son excellence en ingénierie et son expertise en interaction produit-emballage... Est-ce que le compte est bon ?


Les atouts de la conversion
 

De l'eau plate à l'eau pétillante - Isklar Norvège
La marque norvégienne d'eau Isklar a récemment lancé un projet de conversion de ligne pour l'intégration de son eau pétillante à sa gamme de marques. 

Lors son installation initiale, la ligne Sidel Combi avait été préparée pour l'eau plate et l'eau pétillante, ce qui a facilité le processus de conversion. Le design de la nouvelle bouteille devait garder des points communs avec la bouteille d'eau plate Isklar tout en résistant à la pression de la carbonatation. Isklar a acheté un carbonateur pour ajouter du CO2 à l'eau et a effectué des travaux de tuyauterie. En outre, l'étiqueteuse a été modifiée pour passer de l'indexation mécanique à l'indexation optique, ce qui a permis d'alléger encore plus la bouteille.

Comme il n'y avait qu'une seule ligne de production, il n'était pas possible d'arrêter la ligne pour renouveler les essais. La difficulté était de limiter au maximum la durée de mise en place. L'objectif a été atteint, car l'arrêt complet n'a nécessité que deux semaines.

Des cols courts pour des économies considérables - Erikli Turqie
Gagner 1,42 g sur le col de la préforme et 0,6 g sur le bouchon, quand la capacité de production est d'environ 200 000 bouteilles par heure, peut être synonyme d'économies conséquentes. Tel est le résultat obtenu par la société turque Erikli (filiale de Nestlé Waters) grâce à la conversion de lignes d'embouteillage sur son site de Bursa. 

Cette conversion concernait trois lignes complètes équipées d'une souffleuse SBO 20, d'un Combi 20 et d'un Combi 34, ainsi que de deux souffleuses Series1 pour ses bouteilles d'eau plate. La conversion était destinée à raccourcir les cols de bouteille de 18,5 mm à 12,6 mm.

Le retour sur investissement ayant été réalisé en moins de deux ans, Erikli prévoit déjà sa prochaine conversion de ligne pour de nouvelles bouteilles allégées dans diverses tailles.
 
Un rendement renforcé grâce à la conversion de ligne - Danone Pologne
Filiale de Danone, Zywiec Zdroj conditionne et fabrique de l'eau de source en Pologne. Pour booster le rendement et préserver son avantage concurrentiel sur un marché difficile, l'entreprise a converti ses deux lignes pour adopter le col court.

Cette conversion impliquait de passer du col 1810 (21 mm de haut) au col léger 1881 (17 mm de haut) en changeant de préforme. Ce changement s'appliquait aux bouteilles d'eau plate et pétillante de 0,5 l, 1,5 l et 1,75 l ; les techniciens de site ont ensuite suivi des formations. Au bout de plusieurs mois, Zywiec Zdroj a constaté une baisse de sa consommation annuelle de PET, source d'économies pour la société et pour la planète.

Télécharger l'article en fichier PDF.
Télécharger tout le magazine Inline 6.