sidel_sustainable_infographic

5 RAISONS QUI FONT QUE LE PET DEVIENT LE MATÉRIAU DE CONDITIONNEMENT DURABLE DE PRÉDILECTION

Affirmer que le conditionnement alimentaire peut s’inscrire dans une démarche de développement durable est une déclaration audacieuse qui sera remise en cause par les écologistes du monde entier.

Si les consommateurs savent que l'emballage est nécessaire pour un grand nombre de boissons et de denrées alimentaires, ils demandent aussi que cet emballage devienne plus durable. Dans le grand débat sur la durabilité des différents matériaux d'emballage, le PET présente des atouts exceptionnels : il prévient le gaspillage alimentaire tout en étant recyclable à 100 %, léger, robuste, flexible et facile à transporter.

 

Bien que les fabricants soient tentés d'utiliser le PET du seul fait de ses atouts écologiques exceptionnels, le PET offre également un niveau élevé de durabilité commerciale. De la transparence qui permet au consommateur de voir ce qu'il achète à la flexibilité du design et la capacité à subir de longs trajets tout en gardant une bonne apparence pour le consommateur, le PET propose tout simplement une expérience de marque exceptionnelle. Telle est la formule gagnante qu'un nombre croissant de fabricants est en train de découvrir : le PET offre les atouts écologiques qu'ils demandent, sans transiger sur l'expérience de marque souhaitée par les consommateurs.

 

Penchons-nous sur ce qui fait du PET l'un des matériaux d'emballage les plus populaires pour les producteurs de boissons qui cherchent à protéger leurs boissons tout en réduisant leur impact environnemental.

 

1. LE PET PROTÈGE LES BOISSONS ET EMPÊCHE LE GASPILLAGE LE PET EST SÛR ET NON TOXIQUE


Selon l'Institution britannique des ingénieurs mécaniciens (British Institution of Mechanical Engineers), presque la moitié des denrées alimentaires a été gaspillée à l'échelle mondiale en 2013. Ce gaspillage a lieu à toutes les phases de la production : transformation, distribution et consommation.

 

Pour les boissons, la refermabilité des bouteilles PET est l'un des plus grands facteurs de lutte contre le gaspillage. Pour le consommateur moderne, c'est un grand atout en termes de fonctionnalité : il peut garder sous la main une bouteille PET à longueur de journée, au lieu de devoir consommer sa boisson d'une seule traite ou de la jeter, comme c'est souvent le cas avec un conditionnement en verre ou en canette, par exemple.

 

Le PET se caractérise aussi par d'excellentes propriétés barrières qui protègent et préservent la teneur du produit. Le PET préserve le pétillant des boissons gazeuses non alcoolisées, les vitamines des jus et la couleur du ketchup. En d'autres termes, il protège le produit qui reste ainsi dans les rayons au lieu d'être jeté.

 

Le PET peut aussi être associé à différentes technologies pour garantir une plus grande protection contre la migration de l'oxygène et du dioxyde de carbone et l'impact de la lumière. Les additifs de réduction d'oxygène, les technologies multicouches et le revêtement carbone améliorent les propriétés barrières. Grâce à cette association, le PET renforce la durée de vie et la qualité des produits qu'il protège et assure la sécurité de leur consommation.

 

2. LE PET EST SÛR ETNON TOXIQUE


Le PET est jugé apte au contact alimentaire par la FDA américaine et son homologue européen, l'EFSA (European Food Safety Authority). Depuis l'apparition des techniques de soufflage dans les années 70, le PET permet de créer des milliards de bouteilles utilisées par les consommateurs à travers le monde. Grâce aux nombreux tests effectués, le PET est de l'avis général non toxique et sûr pour le conditionnement et le stockage des boissons et produits alimentaires. Grâce à ses excellentes propriétés barrières, les produits alimentaires et les boissons sont protégés de toute contamination, humidité et salissure, sans qu'aucun matériau toxique ne soit libéré. En outre, il est biologiquement inerte en cas d'ingestion, sûr à manipuler et ne constitue pas un danger en cas d'inhalation1.

 

La confiance dont bénéficie le PET au niveau mondial pour la sécurité qu'il apporte en matière de chimie et d'hygiène vient du fait que le polymère en PET est très stable et inerte. Comme le verre, il est solide, résistant aux attaques de micro-organismes ; il ne réagit pas aux produits alimentaires et ne se dégrade pas biologiquement. Mais contrairement au verre, le PET est extrêmement léger, simple à transporter et incassable. C'est pour toutes ces raisons qu'il est privilégié dans le conditionnement de nombreux produits alimentaires et boissons, notamment l'eau et les boissons gazeuses non alcoolisées.

 

Les fabricants de produits plus sensibles sont aussi de plus en plus conscients des atouts du PET, qui devient un choix de conditionnement populaire pour les boissons comme les produits laitiers liquides, les jus, les nectars, les boissons isotoniques et les thés. Il effectue aussi une percée sur le marché de la bière, qui a toujours privilégié les bouteilles en verre. Bien que le PET ait fait l'objet de fausses campagnes alarmistes, le fait est qu'il s'agit de l'un des matériaux de conditionnement les plus sûrs disponibles. Il n'est pas composé de bisphénol A et ne contient aucun perturbateur endocrinien, aucun ortho-phtalate (plastifiants), aucune dioxine, ni aucun métal lourd (mercure, plomb, cadmium ou chrome hexavalent). Il protège donc aussi bien les liquides que les consommateurs.

 

3. LE PET PERMET D'ÉCONOMISER DES RESSOURCES


Depuis l'introduction du PET il y a 40 ans, le poids des bouteilles PET standard a considérablement baissé grâce aux évolutions technologiques de la production de résine PET et aux équipements de conversion. Pour les fabricants qui souhaitent rehausser leur profil écologique, l'utilisation du PET permet de réduire à la fois l'énergie utilisée lors de la production et les ressources nécessaires.

 

En outre, malgré leur légèreté, les bouteilles PET modernes sont conçues pour résister aux contraintes du transport grâce à leur solidité et leurs propriétés incassables. Sidel s'est concentré sur l'optimisation de la stabilité de la chaîne logistique et de l'expérience de consommation grâce à son nouveau concept Rightweight™. Cette bouteille dédiée à l'eau plate pèse uniquement 7,95 grammes et dispose en parallèle de la stabilité requise pour éviter le problème de déformation que l'on rencontre parfois avec l'allègement.

 

En plus de nécessiter moins de ressources pour la production, le PET réduit également les coûts et l'impact sur l'environnement au cours du transport. Par rapport aux bouteilles en verre, une cargaison peut contenir jusqu'à un tiers de bouteilles PET supplémentaires, car elles sont plus légères et peuvent utiliser tout le volume du camion sans surcharge.

 

De plus, les bouteilles en PET sont moins susceptibles de casser, ce qui limite le conditionnement secondaire. Ces facteurs divisent pratiquement par deux l'énergie totale requise pour le transport et diminuent les émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, l'énergie totale utilisée pour les transports s'élève à 13,7 MJ pour 1 kg de PET dédié au conditionnement des boissons, par rapport aux 25,4  MJ par kilo pour le verre2.

 

Les distributeurs ont vite appris à apprécier les atouts de l'allègement PET en matière de développement durable. En mai 2010, le géant de la distribution Marks & Spencer a annoncé qu'il prévoyait de passer des bouteilles de vin à usage unique en verre aux bouteilles PET afin de répondre aux demandes des consommateurs, qui veulent des produits bons pour la planète. Les économies réalisées grâce à cette transition sont estimées à 525 tonnes d'emballage par an.

 

Le beurre de cacahuète SunPan est une autre marque populaire qui a adopté le PET et réduit le poids de son emballage de 90 %. Les fabricants de produits premium, comme l'huile d'olive, passent aussi du verre au PET, car ils réalisent que le PET peut offrir le look haut de gamme qu'ils recherchent, tout en ayant un large éventail d'atouts supplémentaires.

 

4. LE PET RÉDUIT LE BILAN CARBONE


Les études du cycle de vie relatives aux émissions de gaz à effet de serre et à la consommation d'énergie du PET ont invariablement démontré que le PET offre un profil écologique exceptionnel par rapport aux autres matériaux d'emballage. Deux études différentes du cycle de vie menées en 2009 sur les contenants des boissons gazeuses à usage unique en verre, canettes et PET ont analysé toute l'énergie consommée et les déchets produits à chaque phase du cycle de vie du matériau. Le rapport a établi que les boissons gazeuses non alcoolisées embouteillées en PET utilisaient moins d'énergie, créaient moins d'émissions de gaz à effet de serre et généraient moins de déchets solides que les boissons conditionnées en bouteilles en verre et canettes en aluminium3,4.

 

Cette analyse du cycle de vie examinait toutes les phases du processus de production et comprenait l'extraction des matières premières, le traitement, la fabrication, le remplissage des contenants primaires, le conditionnement secondaire et la distribution. Sidel accompagne également les producteurs de boissons pour limiter la consommation d'énergie des équipements dédiés à la production de PET. La souffleuse Sidel Matrix™ réduit notamment la consommation électrique de l'Ecoven de 45 % maximum par rapport aux anciens modèles, grâce aux nouvelles technologies et à la baisse du nombre des modules de chauffe et de lampes. La souffleuse nécessite environ 15 % de temps de chauffe en moins et réduit la consommation d'air de 30 % maximum.

 

Les remplisseuses et étiqueteuses Sidel Matrix ont également permis de réduire la consommation d'énergie de 30 % par rapport aux modèles précédents. Ces technologies peuvent être rétrofittées sur des équipements installés sur des lignes existantes. Les Ecoven et Eco-lampes de Sidel peuvent être notamment montés sur les précédents modèles de souffleuse. Sidel a été la première société à lancer les systèmes de décontamination sèche : Predis™ pour les préformes et Capdis™ pour les bouchons. Alors qu'une ligne d'embouteillage aseptique classique utilise 250 mètres cubes d'eau et 200 litres de produits chimiques pour décontaminer les bouteilles, les systèmes Predis et Capdis réalisent une décontamination sèche des préformes à l'aide de vapeur de peroxyde d'hydrogène - sans eau, avec très peu de produits chimiques et sans créer d'effluent.

 

5. LE PET EST ENTIÈREMENT RECYCLABLE


Le recyclage de PET a commencé en 1975 ; aujourd'hui, il s'agit du plastique le plus recyclé du monde. Toutes ces composantes peuvent être recyclées et transformées pour une multitude de nouveaux usages - nouvelles bouteilles, textiles polaires, fibres, tapisserie, emballage PET thermoformé. Elles peuvent même servir à créer des tenues de football, comme celles conçues par Nike pour la Coupe du monde de la FIFA au Brésil cette année. Les études ont démontré que le recyclage permet de rehausser le profil écologique déjà positif du PET. Selon une étude du cycle de vie menée en 2010 sur le PET recyclé, la production d'une tonne de PET recyclé propre au lieu de PET vierge a permis d'économiser 14 067 kWh d'énergie par an et de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 1 360 kg4.

 

L'Europe et l'Amérique du Nord disposent déjà d'infrastructures de recyclage du PET reconnues. Selon un rapport de 2012 sur le recyclage des contenants PET usagés, le taux global de recyclage des bouteilles PET a augmenté de 31 % aux États-Unis en 5860.

 

En Europe, plus de 60 millions de bouteilles ont été recyclées en 2012, ce qui représente 52 % de toutes les bouteilles usagées disponibles dans la région6. La législation de l'Union européenne exigeant la collecte et la réutilisation des matériaux de conditionnement a permis d'augmenter le recyclage du PET. En Asie, le taux de récupération du PET atteint presque 80 %7 ; selon les estimations, l'Inde dispose à elle seule de 3 500 unités de recyclage officielles et de 4 000 unités officieuses8.

 

Les grandes marques comme les consommateurs souhaitent récolter les bénéfices environnementaux de la transition en faveur du PET recyclé. Coca-Cola et PepsiCo ont augmenté la quantité de matériau recyclé dans leurs bouteilles PET, tout comme la division Eaux de Danone. Le PET recyclé est aussi utilisé pour certaines marques d'eau de Nestlé, comme Livissima en Italie, Resource aux États-Unis et Montclair au Canada. D'autres producteurs de boissons et marques suivent maintenant cette tendance. En outre, de grandes sociétés comme Coca-Cola, PepsiCo, Nestlé et Danone ont essayé de contourner les produits pétrochimiques pour créer du PET à partir de mélasse de canne à sucre - une ressource renouvelable qui est un sous-produit de la production de sucre. Le bio-PET qui en résulte est compatible à 100 % avec les processus standard de recyclage du PET et peut être utilisé aussi bien avec du PET vierge que du PET recyclé.

 

L'essor du recyclage et du développement durable dans le monde entier entraîne la création d'un nombre croissant de centres de recyclage ; le PET n'est plus considéré comme un déchet, mais comme une ressource précieuse qui doit faire l'objet d'un retraitement. Ces cinq points expliquent en grande partie les raisons pour lesquelles le PET est devenu, ou est en passe de devenir, le matériau d'emballage de prédilection pour les différentes catégories de boissons à travers le monde. Il est sûr, flexible et entièrement recyclable. En outre, il permet aussi aux producteurs de boissons du monde entier de réduire leur bilan carbone et d'œuvrer en faveur d'une industrie plus durable, tout en développant les ventes.

  

LE SAVIEZ-VOUS ?


  • Le recyclage d'une tonne de contenants PET permet d'économiser 5,7 mètres cubes d'espace dans les décharges.
  • 25 bouteilles PET recyclées permettent de créer une veste polaire.
  • 18 bouteilles PET recyclées ont été nécessaires pour la fabrication de chaque maillot de football Nike porté lors la Coupe du monde de la FIFA au Brésil.

 

Le PET préserve le pétillant des boissons gazeuses non alcoolisées, les vitamines des jus et la couleur du ketchup.

Par rapport au conditionnement en verre des boissons, l'énergie totale utilisée pour les transports s'élève à 13,7 MJ pour 1 kg de PET dédié au conditionnement des boissons, par rapport aux 25,4 MJ par kilo pour le verre2.

 

[1]. Life Sciences Institute report, Packaging Materials 1. Polyéthylène téréphtalate (PET) pour le conditionnement alimentaire

2. Gesellschaft für umfassende Analysen GmbH, The Contribution of Plastic Products to Resource Efficiency, 2005.

3. Allied Development Corporation, Beverage Packaging Performance en Amérique du Nord. CSD and Wine Examined ; 2009.

4. Franklin Associates, Life cycle inventory of three single-serving soft drink containers, août 2009.

5. Napcor et APR, Report on Postconsumer PET Container Recycling Activity in 2012, 9 octobre 2013.

6. Petcore Europe.

7. Reliance Industries Limited, 2011.

8. Central Institute of Plastics Engineering and Technology

 

Télécharger l'article en fichier PDF.

Télécharger tout le magazine Inline 7.