8.3.5

L'IMPORTANCE DE L'EMBALLAGE

Roland Folz, responsable de la division Brasserie et Sciences et Applications des Boissons de VLB.

Qu'est-ce que VLB Berlin?

Créé en 1883 par des brasseurs et malteurs allemands, VLB Berlin est un institut de recherche et un fournisseur de services allemand axé sur toutes les questions liées à la production et au développement de la bière, des boissons alcoolisées et des boissons sans alcool. Aujourd'hui, environ 130 personnes y travaillent dans les domaines de la recherche, de l'enseignement, des services et des informations pour les industries de la brasserie, de la malterie, des boissons ainsi que pour leurs sous-traitants.


Quelles sont ses principales fonctions?

En tant qu'association officielle, VLB est un institut indépendant qui dispose d'un très bon réseau dans le monde international de la bière et de ses industries connexes. Cet institut travaille en collaboration avec l'université technique de Berlin (Technische Universität Berlin) dans le domaine de la science brassicole et propose également aux industriels une large gamme d'analyses chimiques, techniques et microbiologiques.


Quelles sont les régions qui connaissent la plus forte croissance dans l'industrie brassicole?

À l'échelle mondiale, les taux de croissance pour la production debière montrent que l'Afrique a dépassél'Asie en 2010, avec une augmentation d'environ 7%. Cependant, l'Asie reste le marché mondial le plus importanten volume. Grâce à l'essor etau dynamisme de leur économie et àla jeunesse de leur population, les pays d'Asie comme la Chine, le Vietnam, la Corée, la Thaïlande et le Cambodge ont un fort potentiel de croissance dans les industries brassicole et des boissons.


Quelles sont les tendances générales en matière d'emballage pour la bière?

Cela dépend un peu des régions du monde, mais de manière générale, le conditionnement prend une place de plus en plus importante - notamment pour les bières premium où l'emballage est devenu un élément essentiel du produit. Outre le fait d'être fonctionnel et pratique, le conditionnement véhicule le style, la qualité et l'image de la marque au client. On constate également une autre tendance: la diversification de plus en plus importante des emballages.


De nouvelles initiatives pour le conditionnement de la bière ont-elles récemment vu le jour?

Au départ utilisé pour les boissons gazeuses et l'eau, le PET a prouvé qu'il était aussi adapté à la bière. Le problème crucial était alors la perméabilité à l'oxygène des bouteilles PET, qui entraînait des problèmes de stabilité du goût. Aujourd'hui, nous avons fait des progrès en la matière grâce à différentes technologies. Parmi les autres évolutions récentes, on trouve également les fûts de bière en PET : ils ont l'avantage d'être beaucoup moins chers et plus légers que les fûts en acier inoxydable. De même, les boîtes-boissons en PET en sont aux premières phases de leur développement.


Grâce à tous ces avantages, le PET pourrait-il être l'avenir de l'emballage dans l'industrie de la bière?

Nous sommes convaincus que le PET tiendra une place non négligeable parmi toute l'offre de conditionnement de la bière, sans que pour autant disparaissent les bouteilles en verre, les boîtes-boissons ou les fûts.

 

Quelle sera, selon vous, l'évolution du marché des bouteilles PET?

Le développement des bouteilles PET sur le marché de la bière doit être considéré d'un point de vue géographique. La croissance devrait se stabiliser en Russie et dans les anciens pays soviétiques où le PET est déjà présent et fait même l'objet de discussions au niveau politique. Mais les pays émergents où la tradition des bouteilles en verre est moins vivace, comme la Chine, l'Inde et certains pays d'Afrique, deviendront probablement des marchés porteurs pour la bière en PET. Dans les pays occidentaux, où les bouteilles en verre et les boîtes-boissons sont solidement ancrées, c'est à l'occasion d'événements publics que les bouteilles PET pourront faire leur percée.


Dans l'industrie de la bière, en quoi le PET se distingue-t-il des autres matériaux?

Le grand avantage du PET est sa flexibilité: avec une préforme standard, vous pouvez souffler des bouteilles de formes et de tailles différentes. Autres points importants: sa légèreté et sa grande stabilité. Sur ces deux aspects, la supériorité du PET par rapport au verre est incontestable.


Quel est l'avis de VLB sur la bière en PET et le passage au PET?

VLB a participé de près au développement de la technologie barrière destinée à éviter la perméabilité aux gaz des bouteilles PET. Nous avons ainsi pu acquérir une grande expérience avec ce matériau. Depuis, le PET est devenu un conditionnement adéquat pour la bière. Cependant, le succès du PET sur le marché dépend du consommateur: la bière en PET connaît un large succès en Russie et dans les autres pays d'Europe de l'Est alors que le consommateur allemand a encore beaucoup de mal à l'accepter.


Comment les Brasseurs réagissent-ils aux multiples pressions sociales que subissent actuellement les marchés des boissons?

Le marché connaît de nombreuses évolutions et restrictions qui compliquent la vie des brasseurs, c'est une évidence. Mais de manière générale,il est très important de soulignerque la bière n'a normalement qu'un etrès faible teneur en alcool et qu'une consommation modérée de bière peut faire partie d'un mode de vie sain. C'est ce qui rend labière unique et lui donne toute sa valeur.


Quelle est la place du PET dans cet univers en mutation?

En matière de durabilité, le PET présente plusieurs avantages en termes de recyclage, un aspect qui devrait être mis en avant et pris en charge dans l'industrie. Cela va de pair avec une certaine responsabilité sociale envers le consommateur, notamment pour le conditionnement de boissons alcoolisées.


Comment le PET et ses fournisseurs peuvent-ils contribuer aux enjeux de la durabilité et/ou aux avantages concurrentiels?

Certaines personnes critiquent le fait que le PET est fabriqué à partir d'une ressource limitée, le pétrole brut. Mais en contrepartie, l'énergie consommée pour le transport de bouteilles remplies est comparativement faible, du fait de la légèreté de ce matériau. De plus, le PET est entièrement recyclable. Il faut tenir compte de cesaspects importants quand on parle de l'empreinte carbone totale d'un matériau d'emballage. Autre innovation intéressante, les biopolymères: fabriqués à partir de matériaux bruts agricoles, ils constituent peut-être une future alternative au PET.


Quelles sont les nouvelles tendances en matière d'équipements?

Encore une fois, la durabilité occupe une place prépondérante: la consommation doit être la plus faible possible, l'empreinte carbone doit être minime et la flexibilité maximale pour faciliter les changements de produit.


Selon VLB, quelle valeur ajoutée les fournisseurs peuvent-ils apporter aux brasseries?

Dans leur offre, les fournisseurs devraient privilégier une savante combinaison de fonctionnalité et de comcompétences dans tous les domaines, synonyme de succès à long terme, et non plus de simples retombées à court terme. Comprendre le maître brasseur et être à l'écoute des besoins et des innovations brassicoles peuvent aussi porter leurs fruits.


On constate un regain d'intérêt pour les lignes de tri et les bouteilles consignées. Y voyez-vous un retour de la bouteille consignée?

De manière générale, oui, car c'est pratique, réalisable et - dans une certaine mesure - durable. Cependant, le marché a tendance à individualiser les bouteilles en termes de forme, de taille et de dimensions, ce qui rend tout système de consignation inefficace.


Pour terminer, les brasseurs commencent-ils à modifier leurs lignes pour passer du tunnel à la flash-pasteurisation?

Tout à fait. Cette tendance trouve son origine dans la durabilité, mais aussi dans des impératifs de qualité. En effet, le tunnel de pasteurisation peut donner un goût désagréable au produit, le plus souvent à cause d'un dysfonctionnement de l'opération. La flash-pasteurisation permet de réduire la charge thermique sur le produit sans perdre pour autant la stabilité microbiologique. Chez VLB, nous suivons de près cette tendance, en collaboration avec les brasseries, car il s'agit non seulement d'une modification technique mais aussi d'un changement important de stratégie globale de pasteurisation qui doit être mené avec précaution.