Leguen-IL5-large

L’emballage parfait

Vincent Le Guen, Vice President Packaging & Tooling

Quand avez-vous bu une boisson en bouteille PET pour la dernière fois ? Pourquoi avez-vous choisi cette bouteille ? Quel élément a dicté votre choix : le design, la marque, l'étiquette ou la boisson elle-même ?

 

Sans doute la combinaison de ces quatre facteurs. Dans la conception d'un emballage, l'objectif premier est de rendre ce dernier attractif et évidemment fonctionnel pour qu'il puisse contenir le produit et séduire les clients. Cependant, la production à grande échelle de produits liquides recouvre des enjeux et des objectifs bien plus importants.

 

Quelles sont les principales tendances qui influencent le monde de l'emballage aujourd'hui ?

 

Tout d'abord l'accroissement de la population mondiale, qui entraîne une hausse du nombre de boissons nécessaires. Grâce à la liberté de circulation, la diversité ethnique des populations se renforce. En outre, la majorité de la population vit dans les villes et les grandes régions métropolitaines du monde, ce qui accentue la pression sur un grand nombre d'entre nous. La mondialisation a aussi des répercussions plus importantes sur le marché. Pour augmenter leur chiffre d'affaires, les producteurs de boissons internationaux s'implantent dans les pays émergents. Les économies des pays en développement ont en effet connu une croissance plus rapide que celle des pays développés : l'émergence d'une nouvelle classe moyenne, dotée d'un revenu disponible plus important et désireuse d'avoir accès à des produits plus sophistiqués, a conduit de nombreuses marques connues à pénétrer ces nouveaux marchés, où elles sont désormais plus facilement accessibles.

 

Que pensent les consommateurs des emballages et quelles sont les conséquences pour les embouteilleurs ?

 

Certains consommateurs restent attirés par les marques populaires qu'ils connaissent depuis toujours, mais ils sont nombreux à souhaiter consommer dans le respect de leurs valeurs - leur goût et leur identité. L'emballage doit être attrayant et rapidement identifiable. Même si cela peut sembler une évidence, les consommateurs veulent que l'emballage préserve la qualité et l'intégrité du produit qu'il contient, sa fraîcheur et son goût. Cette fonction est prépondérante au vu de la hausse de la consommation de produits naturels, qui sont plus sensibles. De plus, les clients souhaitent des emballages fonctionnels qui correspondent à leur mode de vie : contenants plus petits, produits nomades, formats familiaux ou multipacks. La conséquence directe pour les producteurs de boissons est la multiplication de leurs unités de gestion des stocks (SKU) pour satisfaire la plupart des profils de consommateurs. Par ailleurs, les populations n'ont jamais été aussi sensibilisées aux problèmes environnementaux. Ils savent parfaitement que le recyclage et la préservation des ressources naturelles sont une absolue nécessité, et qu'il faut agir dans le respect de notre environnement. Les fabricants ont fait des progrès considérables pour faire évoluer leurs processus de production dans le sens du développement durable, mais ils continuent à rechercher des emballages plus responsables. Cette préoccupation apparaît très clairement dès le début du processus de conception de l'emballage, notamment au niveau de son poids. En matière de technologie, les embouteilleurs ont donc besoin de lignes à haute cadence à même de prendre en charge des emballages allégés et d'optimiser les coûts de production, tout en garantissant une flexibilité complète pour assurer la sécurité et la rapidité des changements d'unités. Il est donc essentiel de comprendre parfaitement ces leviers de marché pour développer des solutions de conditionnement innovantes.

 

Pourquoi le PET connaît-il un tel succès aujourd'hui ?

 

Le PET est un matériau d'emballage sans équivalent, qui a connu une croissance très forte ces trente dernières années. Il répond en effet à chacune des attentes des consommateurs et des embouteilleurs dont je viens de parler. Le PET est léger, incassable, entièrement recyclable et offre une flexibilité de conception exceptionnelle à un prix très compétitif. Le PET peut s'appuyer sur des solutions industrielles durables pour proposer des formes novatrices, des étiquettes attractives, un allègement optimal et une qualité élevée. L'essentiel est d'adopter une approche globale et d'aborder l'emballage sous tous les angles. Pour le consommateur, l'emballage et le produit forment un tout. Comme les rayons des supermarchés débordent de références de produits, l'emballage doit se démarquer et attirer l'œil du consommateur. Le « premier moment de vérité » est primordial, car l'achat se décide généralement en quelques secondes. Le PET offre, de ce point de vue, de nombreuses possibilités de conception par rapport à d'autres matériaux. Sa transparence est également un atout phare. Les consommateurs aiment voir le produit qu'ils vont acheter et boire. Les bouteilles en PET sont aussi transportables, incassables, réutilisables et donc très pratiques ! C'est le seul matériau qui peut proposer une gamme complète, des formats familiaux aux très petits formats et grands contenants. Plus simple et efficace à gérer que d'autres matériaux d'emballage, le PET permet aux producteurs de boissons de changer la donne grâce à un déploiement fréquent des unités de gestion des stocks.

 

Comment Sidel parvient-il à donner vie aux idées créatives des embouteilleurs ?

 

Nous sommes la passerelle entre le marketing et l'industrie. Il est indispensable de posséder une expertise et un vaste savoir-faire en interne en matière de design d'emballage. Des premiers dessins aux solutions de conditionnement mondiales, en passant par la modélisation et les études de faisabilité, nous sommes donc en mesure d'offrir un soutien précieux aux producteurs de boissons, tout en gardant le produit fini au cœur de nos priorités. Cette conjugaison de savoir-faire technique et de créativité nous permet d'obtenir d'excellents résultats sur tous les types de projets d'emballage : nouveaux designs, nouveaux formats, allègements, conversions de ligne et économies d'énergie. L'objectif final est de garantir la flexibilité, la simplicité et le capital de marque, tout en offrant un équilibre parfait entre esthétique, sécurité alimentaire, performances et coût. Nous aidons les embouteilleurs à mettre au point une solution sur mesure qui les séduit et tient compte de leurs contraintes de fabrication. Il est essentiel de respecter plusieurs étapes avant de produire une bouteille à l'échelle industrielle et de la commercialiser. À partir d'une ébauche conceptuelle, nous créons des plans 3D qui intègrent les contraintes techniques, comme le volume et le poids. Nous générons ensuite des images de synthèse pour avoir une vision plus claire du produit réel et procédons à la simulation des performances de la bouteille grâce à notre système d'analyse par éléments finis (FEA). Nous lançons alors la production rapide d'échantillons, ce qui permet de qualifier intégralement l'emballage et d'appliquer des protocoles d'essai rigoureux. Enfin, nous passons à la phase industrielle avec la production des moules et des pièces associées à l'emballage. Mais surtout, le conditionnement proposé par Sidel est immédiatement disponible pour une production à grande échelle, ce qui permet aux producteurs de boissons de réduire les délais de commercialisation.

 

En matière d'intégrité du produit, comment Sidel crée-t-il de la valeur pour les producteurs de boissons ?

 

Pour garantir la qualité et la sécurité du produit, nous nous appuyons sur nos compétences en microbiologie, conception d'équipements et ingénierie de ligne, ainsi que nos connaissances en matériau et emballage. En ce qui concerne plus précisément les produits comme les jus, les thés, les boissons aromatisées ou les produits laitiers liquides, nous sommes en mesure d'appliquer notre connaissance précise de la composition du produit et du matériau d'emballage pour prévoir leur comportement au fil du temps et dans différentes conditions. La relation entre le produit et l'emballage est essentielle pour la durée de vie du produit. À cet égard, Sidel a développé des compétences exceptionnelles pour évaluer la compatibilité entre les deux. C'est en tenant compte des spécifications du client - conditions industrielles, chargement par le haut pour le stockage, transport, durée de vie prévue, coûts, développement durable, et protection des boissons - que nous développons des solutions de conditionnement optimales. Nous recherchons les matériaux, les formats, les formes et les bouchons les plus adaptés pour garantir l'intégrité du produit et il faut trouver l'équilibre parfait entre tous ces éléments. Nos laboratoires et nos compétences en R&D nous permettent d'y parvenir. Dans notre laboratoire d'interaction produit-emballage, les chercheurs internes de Sidel étudient tout d'abord la composition du produit, comme les ingrédients, la viscosité, le sucre, le pH et la carbonatation, ainsi que les propriétés organoleptiques, avant de mener des analyses de compatibilité complètes par le biais d'essais physiques et chimiques. Les produits bénéficient d'un conditionnement aseptique et sont stockés dans des conditions différentes pour simuler les conditions réelles, de l'atelier de l'usine jusqu'au domicile du consommateur, comme les variations de température ou de luminosité. Et nous effectuons ensuite une analyse sensorielle en proposant des dégustations aux consommateurs. Ces phases rigoureuses de tests nous permettent de développer la solution de conditionnement la plus adaptée à chaque produit.

 

En matière d'allègement, quelles sont les innovations que nous pourrons constater à l'avenir ?

 

Pour les solutions de conditionnement en PET, le matériau représente jusqu'à 75 % du coût total de possession de la bouteille. Afin de réduire les coûts et de protéger l'environnement, la grande tendance actuelle consiste à réduire le poids de la bouteille. En 23 ans, le poids de la bouteille d'eau de 1,5 l fabriquée en PET a chuté de42 gà 22,5 g, alors que la cadence a plus que doublé, passant de 1 000 bph par empreinte à 2 250 bph par empreinte. Grâce à l'amélioration constante des connaissances et des technologies d'allègement, la bouteille PET de 1,5 l devrait passer sous la barre des20 grammesdans les trois prochaines années. Les solutions éprouvées de Sidel en matière d'allègement pour l'eau en bouteille n'atteignent que 8,2 grammes, alors que la moyenne sur le marché est de presque13 grammes. Mais ce n'est pas seulement une question d'allègement. L'enjeu actuel est de trouver le « juste poids », qui consiste à adapter l'allègement en préservant l'intégrité de la marque et le produit.

 

 

Comment Sidel garantit-il ce « juste poids » ? Est-ce seulement une question de design de la bouteille ?

 

La conception est essentielle pour optimiser les performances de la bouteille, car elle permet de réduire la quantité de matériau utilisé et le poids total de la bouteille. Mais il ne sert à rien de définir la meilleure bouteille si on ne met pas au point un système de soufflage adapté. Conçue pour répondre à des spécifications de conditionnement exigeantes, notre nouvelle plate-forme Sidel Matrix™ est destinée à offrir des capacités optimales en matière de processus de soufflage. Nous avons mis au point un contrôle des processus du système afin d'optimiser considérablement la répartition des matériaux de bouteille à bouteille, ce qui permet de réduire de 50 % les variations de l'épaisseur de la paroi de la bouteille. Nous estimons qu'un allègement ambitieux nécessite le contrôle total de la dispersion du poids : notre unité IntelliblowTM analyse donc les paramètres clés du soufflage et adapte constamment chaque poste de soufflage pour veiller à ce que les bouteilles soient soufflées selon le même schéma de distribution des matériaux. C'est la meilleure méthode pour bénéficier d'un poids optimal sans sacrifier l'uniformité ni la qualité. Au lieu de vérifier les bouteilles soufflées, nous contrôlons tous les paramètres de processus durant la phase de soufflage, ce qui nécessite d'effectuer des réglages en temps réel. C'est là toute la différence par rapport à des solutions existantes sur le marché.

 

Comment les clients peuvent-ils améliorer les performances de la bouteille sur leur plateforme existante ?

 

Nous ne proposons pas uniquement la toute dernière plateforme de soufflage, car notre objectif est de veiller à ce que les emballages les plus récents puissent être produits sur notre parc existant de souffleuses. Pour ce marché, nous avons mis au point un programme de développement spécifique afin d'apporter aux machines existantes des solutions de conception d'emballage dédiées, telles que de nouvelles bases permettant d'alléger l'emballage et de réduire les coûts en baissant la pression du soufflage ou la puissance de chauffe requise. Notre objectif est de proposer à nos clients le même niveau d'excellence quelle que soit la génération de machines. Nous proposons donc un processus d'amélioration continue dans le but d'optimiser leur capacité de soufflage.

 

Selon vous, l'allègement a-t-il des limites ? Jusqu'où est-il possible d'aller sans transiger sur la qualité du produit ?

 

Effectivement, on ne peut pas alléger à n'importe quel prix, car la sécurité du produit est en jeu. Chez Sidel, par exemple, nous associons à nos programmes d'allègement l'application de notre revêtement interne de carbone amorphe Actis™, ce qui permet de réduire considérablement le poids et d'allonger la durée de vie. C'est la solution idéale pour disposer de bouteilles allégées pour les boissons gazeuses, sans transiger sur la recyclabilité du PET. En outre, notre démarche d'allègement ne porte pas seulement sur la bouteille. Nous estimons que les résultats sont bien plus efficaces quand on tient compte de l'emballage primaire dans son ensemble. Une étude doit donc intégrer une nouvelle conception de la finition du col, une fermeture allégée, sans oublier l'étiquette qui doit faire partie de cette analyse globale. Nos technologies d'étiquetage ont toutes été conçues dans l'objectif de réduire encore davantage le poids de l'étiquette, en utilisant le manchon le plus fin du marché. Tous ces matériaux d'emballage primaire contribuent considérablement à la réduction de l'empreinte carbone et de la consommation d'énergie.

 

Comment garantissez-vous la réactivité et la rapidité de la commercialisation à vos clients ?

 

Qu'il s'agisse d'alléger une bouteille ou de lancer un nouveau produit, l'enjeu est similaire : les nouveaux produits doivent arriver sur le marché au bon moment. Nous nous engageons à livrer « dans les délais et en intégralité ». À cet égard, avec l'augmentation du nombre d'unités de gestion des stocks, les embouteilleurs sont confrontés à l'obligation d'adapter leurs lignes aussi rapidement et efficacement que possible. La gestion de projet est donc un facteur de succès essentiel pour adapter les lignes et Sidel dispose des compétences nécessaires pour accompagner les producteurs de boissons, en tant que fabricant d'équipements et concepteur d'emballage. Sidel propose une gestion de projet globale qui s'appuie sur l'expertise locale : c'est un chef de projet chevronné qui centralise les demandes afin d'avoir une meilleure vue d'ensemble de toutes les actions à réaliser sur la ligne, et qui planifie également les travaux à la charge des techniciens pour l'installation sur site. Au-delà du lancement d'un nouveau projet de conditionnement, il est nécessaire de tenir compte d'un ensemble de considérations industrielles. Grâce à une coordination de projet de premier ordre et à une vision globale des processus industriels comme le soufflage, le remplissage, l'étiquetage, le conditionnement secondaire et la logistique dès le début du projet, nous garantissons l'efficacité immédiate des équipements des embouteilleurs, une commercialisation rapide et un coût total de possession optimal. En d'autres termes, Sidel peut convertir la ligne, résoudre les problèmes techniques et aider les clients à respecter leurs délais de commercialisation.

 

Selon vous, que nous réserve l'avenir en matière de développement durable ?

 

L'intégration de PET recyclé - qu'on appelle aussi R-PET - dans la production des nouvelles bouteilles est une tendance de plus en plus répandue, qui va sans doute devenir la norme de demain. Ces dix dernières années, nous avons constaté une augmentation sensible du recyclage dans la plupart des pays développés, ce qui s'annonce prometteur pour l'avenir du R-PET. Il n'existe pas de différence notable dans la composition chimique du PET et du R-PET. Les deux matériaux permettent de fabriquer des bouteilles selon les mêmes caractéristiques techniques. Nous constatons même souvent des améliorations dans la réchauffe du R-PET par rapport à de la résine vierge. Néanmoins, bien que le R-PET ait fait ses preuves d'un point de vue technique, il n'est actuellement pas réaliste de produire des bouteilles à partir de R-PET uniquement, en raison notamment de questions d'approvisionnement, mais aussi de l'augmentation de la décoloration lorsque le PET est exposé à plusieurs cycles de chauffe. Le PET est aujourd'hui le plastique recyclé le plus efficace, car il permet de réduire l'empreinte écologique et offre des possibilités de recyclage illimitées tant que la concentration est acceptable. Mais en parallèle, de nouvelles résines non fossiles sont actuellement en développement pour remplacer le PET et améliorer, très souvent, certaines caractéristiques comme la résistance mécanique ou le barrage aux gaz. Chez Sidel, nous cherchons à évaluer ces nouveaux matériaux. Aujourd'hui, le bio-PET s'appuie sur des ressources agricoles, mais l'objectif est d'utiliser à l'avenir les déchets agricoles ou les sous-produits agricoles plutôt que les ressources alimentaires. Ce sont toutes des pistes prometteuses que nous espérons bientôt concrétiser.

 

Comment Sidel intègre-t-il le développement durable et la recyclabilité dans ses technologies de conditionnement ?

 

Nous suivons l'évolution des matériaux pour étudier et qualifier les nouveaux matériaux avec nos équipements. En tant que fournisseur de machines, nous proposons une solution de conditionnement complète, de la conception à l'équipement. Nous fournissons une solution qui associe parfaitement matériau et technologie pour garantir l'efficacité totale de la ligne de production. Nous lançons actuellement notre programme « Concevoir pour recycler », dont la vocation est de promouvoir des solutions de conditionnement durables en axant tout d'abord notre action sur l'emballage primaire (bouteille, fermeture et étiquette) avant de l'étendre à l'emballage secondaire. Nous avons également mis au point un logiciel propriétaireLife Cycle Analysis(analyse du cycle de vie) afin de calculer l'empreinte carbone de l'emballage. Cet outil permettra à nos clients d'estimer exactement leur propre empreinte carbone et leur impact sur l'environnement.

 

 

(1) Dans le domaine de la gestion des stocks, une unité de gestion des stocks est un terme utilisé généralement par les entreprises dans le cadre du processus de suivi des unités disponibles à la vente. Une unité de gestion des stocks peut se rapporter à un identifiant unique ou à un code indiquant les unités ou les produits disponibles à la vente. Chaque unité de gestion des stocks est associée à un article, une variante, une gamme de produits, un lot, un service, des frais ou un accessoire. Elles sont souvent utilisées pour faire référence à différentes versions du même produit.