8.4.3

DONNER PLUS DE PEPS AU MARCHÉ

HELGE G. VALEUR Vice-Président Directeur Général

Pourquoi Isklar a-t-elle décidé de se lancer sur le marché de l'eau gazeuse?

Pour plusieurs raisons. Premièrement, l'eau pétillante représente un potentiel énorme. Dans le secteur de l'eau en bouteille, l'eau plate représente 80% de la consommation mondiale, contre 20% pour l'eau gazeuse. Cependant, cette moyenne varie beaucoup selon les pays: alors que le Royaume-Uni est proche de la moyenne mondiale, l'eau pétillante représente 70% de la consommation norvégienne, et même 80% en Allemagne, le plus grand marché mondial pour les eaux «premium» en bouteille. L'eau gazeuse d'Isklar a donc une importante carte à jouer.

 

Deuxièmement, le secteur CHR (cafés, hôtels, restaurants) doit proposer de l'eau pétillante. De nombreux clients préfèrent en effet l'eau pétillante à l'eau plate, que ce soit dans les bars ou les restaurants. Et très souvent, les acheteurs du secteur souhaitent avoir le même fournisseur pour les deux types d'eaux. Notre offre serait moins intéressante pour le secteur CHR si nous n'avions que de l'eau plate à proposer, même si cette dernière reste majoritaire.

 

Troisièmement, nous observons aujourd'hui chez les consommateurs une préférence pour l'eau faiblement minéralisée, qu'elle soit plate ou pétillante. Nous savions déjà que notre eau plate, qui est faiblement minéralisée, ferait une eau gazeuse de très bonne qualité: moderne, douce, peu pétillante, légère et s'accordant très bien avec le vin et les bons mets. Nous sommes vraiment ravis de constater que les consommateurs et les connaisseurs ont adopté notre eau pétillante.

 

Quel a été le plus grand défi à relever pour cette nouvelle activité?

Le temps et le design. Sur beaucoup de marchés, il y a un calendrier commercial
dans la grande distribution: si on ne lance pas son produit dans les délais, on risque de manquer l'année entière. En Norvège, c'est le 1er février que sont effectués les principaux changements dans l'assortiment et le référencement de la grande distribution. Si on est en retard, il est plus difficile de pénétrer le marché à une période ultérieure.Nous avions un planning serré pour respecter ce délai, mais les efforts de Sidel ont payé. Isklar a officiellement confirmé sa commande fin juillet. Les premières bouteilles devaient sortir avant décembre, après un test de dégustation qui devait permettre de finaliser le niveau de carbonatation du produit : l'objectif a été atteint, à notre grande satisfaction. Nous pouvons remercier Sidel: grâce à eux, nous avons respecté les délais du projet.

 

Retrouve-t-on l'apparence et le toucher caractéristiques d'Isklar dans la bouteille d'eau gazeuse?

Comme certains clients peuvent se dire que «de l'eau, ça reste de l'eau», il est très important de se différencier en termes de marques et de marketing. Le design de la bouteille est un aspect très important de cette différenciation: bien qu'elle ait été entièrement redessinée, la bouteille d'eau gazeuse devait absolument garder les mêmes caractéristiques que la bouteille d'eau plate, pour illustrer son appartenance à la famille Isklar.Mais les deux sont très différente: la bouteille d'eau gazeuse doit en effet supporter la pression due à la carbonatation. Nous avons travaillé en collaboration avec nos ingénieurs design et Sidel. Après de nombreux tests, nous avons fini par obtenir le résultat souhaité, alors même que Sidel affirmait au départ qu'il s'agissait d'un véritable challenge technique: notre produit symbolise donc le triomphe de la créativité et de la détermination. Avec Sidel et notre agence de design, nous avons essayé toutes les combinaisons possibles de matériaux pour créer une bouteille stable. Chacune des 174 facettes de la bouteille a été analysée et modifiée pour obtenir une courbure spécifique à la bouteille, ainsi qu'un effet de gouttes sur le bord des facettes. Nous sommes ainsi parvenus à créer une bouteille qui garde ses facettes d'origine, mais qui peut supporter la carbonatation. La bouteille a déjà remporté plusieurs prix internationaux, mais chose encore plus importante: elle se vend bien!

 

Quelles ont été lesconséquences sur la configuration de vos machines?

Lorsque nous avons installé la ligne, le Combi était déjà configuré pour la production d'eaux plate et gazeuse. Nous avons acheté un carbonateur pour ajouter du CO2 à l'eau. Et bien entendu, nous avons dû faire des travaux de tuyauterie. En outre, il a fallu modifier notre étiqueteuse, pour passerde l'indexation mécanique à l'indexation optique. Les bouteilles Isklar sont asymétriques et, pour que les étiquettes soient collées au bon endroit, les bouteilles doivent être orientées dans l'étiqueteuse pour être mises dans la bonne position. Auparavant, il y avait un ergot qui assurait le bon positionnement de la
bouteille, mais avec un fond en forme de pétale, ce n'était plus possible. Grâce à l'indexation optique, la forme et l'épaisseur du fond de la bouteille ne sont plus une contrainte technique. Par ailleurs, cela nous a permis d'alléger encore plus la bouteille. Comme c'est la toute première fois que l'indexation optique est utilisée sur une ligne PET à haute cadence, ce projet nécessitait d'explorer de nouvelles technologies, ce dont Sidel s'est chargée avec beaucoup de professionnalisme et de savoir-faire.

 

Comment la conversion de la ligne a-t-elle été gérée?

Comme Isklar ne compte actuellement qu'une seule ligne de production, nous ne pouvions pas nous permettre de l'arrêter complètement pour réaliser tous les différents tests. Quand nous avons arrêté la ligne pour faire les modifications, la production s'est aussi arrêtée. Nous n'avions donc aucune marge d'erreur: tout devait fonctionner. Le défi était de faire durer le moins longtemps possible cette période de modification. Sidel a réussi à démontrer sa réactivité et son efficacité: deux semaines d'immobilisation complète de la ligne ont suffi. En termes de connaissance des équipements, nous avons le sentiment que les techniciens Sidel sont vraiment les meilleurs. Nous sommes très satisfaits des compétences de gestion de projet de Sidel.