12

100 % SEC

Premier bilan un an après le démarrage en production de la dernière ligne PET aseptique de Refresco France, dans son usine de Saint-Alban-les-Eaux, qui conditionne des boissons à base de thé. Une bascule totale en termes de décontamination sèche.

Le groupe Refresco fabrique et conditionne des boissons rafraîchissantes sans alcool, telles que les sodas, les jus de fruits, les eaux aromatisées ainsi que les eaux minérales. Equipés au total de huit lignes aseptiques, ses trois sites de production - Délifruits, Nuits-Saint- Georges et Les Eaux-Minérales-de- Saint-Alban - sont la vitrine du coeur de métier de ce groupe Européen: le PET aseptique. Et la dernière ligne aseptique Sidel démarrée en 2011 dans son usine de Saint-Alban a mis la barre très haut en termes de performance et d'efficience.


Une entreprise proactive

 

Qualité produit et niveau de service indiscutables sont les règles d'or pour Refresco qui est au service de la grande distribution et des marques. Cette entreprise place l'innovation et le développement au centre de sa stratégie. Etre force de proposition dans l'élaboration de nouvelles recettes ou de nouveaux emballages fiables, rentables et durables pour les produits sensibles est déterminant pour Refresco. Pour exemple, le lancement de l'aseptique gazeux en 2010. Comme l'explique Frédéric Thoraval, Directeur Industriel chez Refresco France, «à l'initiative de ce nouveau développement, nous avions pour ambition de valoriser et dynamiser les boissons carbonatées sans conservateurs auprès des marques distributeurs et du hard-discount». De plus, la plateforme logistique qui caractérise son site de Saint-Alban permet à Refresco de stocker annuellement plus de 50 000 palettes, qu'elles soient issues de la production de cette usine ou en provenance d'autres usines, lesquelles sont ensuite acheminées à travers la France.


L'aseptique PET: une religion

 

Le choix technologique de l'aseptique en PET démarre fin des années 90, alors peu maîtrisé à l'époque. Le PET bénéficie de ce côté qualitatif pour le conditionnement à froid des pur jus notamment. En tant qu'industriel, «le PET n'a de sens qu'en aseptique, commente Frédéric Thoraval. Le remplissage à chaud est un non-sens énergétique et économique puisqu'il oblige, entre autres, à plus de matière PET dans la bouteille. Le développement de la technologie aseptique associé à la croissance du PET et du PET recyclé - par rapport à d'autres matériaux comme le verre ou la brique - laissent présager de belles opportunités d'innovations futures dans le domaine des produits sensibles.»


La flexibilité: une réponse aux besoins marketing des marques

 

Déjà convaincu par l'aseptique, Refresco cherche à innover dans ce domaine. Et c'est dans cette démarche qu'il fait le choix du Combi Predis/Capdis FMa de Sidel. En tant qu'industriel, ce système intégré de soufflage-remplissagebouchage qui s'affranchit du convoyage à air «est un avantage certain en termes d'encombrement au sol. De même, la maintenance est considérablement réduite du fait de cette absence de convoyage et du nombre limité de pièces en mouvement. Le Combi répond à notre besoin d'innovation et d'optimisation». Cette ligne de conditionnement a surtout permis à Refresco d'augmenter ses volumes de production: entièrement dédiée pendant un an à la production de boissons à base de thé pour différents formats - 1 L, 1.5 L et 2 L - cette ligne conditionne également aujourd'hui des jus grâce à un ordonnancement optimisé. En outre, la fin de ligne dispose d'un double îlot de palettisation pour garantir une flexibilité encore plus grande en termes de palletisation. «Notre ligne est équipée dedeux alternatives de fin de ligne robotisée Sidel. Elles gèrent des regroupements en lot de 2, 4 et 6 bouteilles, des packs de 4 avec ou sans poignées ou bien encore des palettes et demi-palettes en vrac. Cette flexibilité est aujourd'hui indispensable pour répondre aux demandes du marché et servir au mieux nos clients.»


Un Combi 100 % sec

 

Avec cette nouvelle ligne de conditionnement démarrée en 2011, c'est avant tout le pari du 100 % aseptique sec que fait Refresco. Cette acquisition est fondée sur l'expérience de la ligne aseptique du site de Nuits-Saint-Georges, installée un an plus tôt, et également équipée d'un Combi Predis/Capdis FMa avec décontamination sèche pour les préformes et les bouchons. De la même façon, le saut technologique Refresco le veut total pour son usine de Saint-Alban, en s'affranchissant de la décontamination humide pour la stérilisation des bouchons. «Il n'était pas pertinent d'opter pour l'aseptique à sec pour les bouteilles et de conserver un traitement humide pour les bouchons. Nous voulions un Combi 100% sec», explique Frédéric Thoraval. «Cette décontamination sèche présente le meilleur de la technologie disponible sur le marché actuellement, et est particulièrement adaptée aux produits sensibles tels que les thés glacés. Comparée aux systèmes de décontamination humide classiques, elle a l'avantage de ne nécessiter aucune alimentation en eau. Avec cette ligne, l'utilisation de produits stérilisants est passée de 42 tonnes d'acide péracétique à 6,7 tonnes».


Un an de production: bilan positif

 

Un an après son démarrage en mars 2011, le bilan est positif. «La ligne monte encore en puissance». Elle tourne actuellement 6j/7 et 24h/24. Les durées de cycles de production ont été validées jusqu'à 120 heures entre deux nettoyages. Les équipes techniques ont réservé un accueil très favorable à cette ligne. Elles ont par ailleurs bénéficié de formations afin de pouvoir s'approprier au mieux ce nouvel outil industriel qui s'avérait innovant sur différents aspects. «Au démarrage, nous avons également capitalisé sur les compétences du personnel qui travaillait sur la ligne aseptique installée sur le site de Nuits-Saint-Georges. Aujourd'hui, le retour en termes de mise en route et de conduite machine est très bon. Ce saut technologique est une vraie révolution pour nos équipes qui grandissent en termes de compétences et de savoirfaire».


Le développement durable, facteur de décision

 

Sans oublier que cet investissement répondait parfaitement aux problématiques de développement durable de Refresco, au coeur de sa politique et de sa stratégie. Tous les développements de l'entreprise prennent en compte cette dimension, parfaitement compatible avec la performance et la rentabilité. «Grâce au Combi Predis/Capdis FMa de Sidel, nous avons réduit de 30% nos consommations d'énergie par rapport à une ligne aseptique traditionnelle». La qualité produit est restée la priorité à chaque étape du processus, sans que les avantages écologiques et économiques ne soient remis en cause à aucun moment. De plus, les bouteilles produites sur cette ligne de conditionnement sont constituées de 50% de PET recyclé. Grâce à toutes ces innovations, Refresco parvient chaque année à économiser plus de 1 700 tonnes de CO2, 38 000 mètres cubes d'eau, 2,5 millions de kWh et plus de 400 tonnes de PET vierge.